ABOUT US

1985: Naissance à Boulogne-Billancourt (92)

1988: Première casserole de pâte

1999: 14ans, premier repas pour 15 personnes pour ma gentille famille d'accueil irlandaise. Un Rosbeef dans le filet parfaitement cuit... Jusqu'à ce qu'ils me le poele et me le recouvre de gravy. Je ne m'en remets toujours pas. 

2002: Je passe mon bac, intègre l'Ecole Dupérré. C'est décidé, je serai Styliste... pour deux semaines.

2003: Après un an de cours de peinture et de discussion avec mon chat, je me dirige vers une formation de régisseur de cinéma. Par contre, je fais plus d'études de film que de plannification de cocktails de fin de tournage. Je crois que je me suis encore égarée dans mon orientation.

2006: Je pars en Ecosse, seule. Je veux devenir bilingue. Et je reviens parfaitement à l'aise en espagnol. Jusque là, rien d'anormal. Le climat local n'aidant pas, je perfectionne également mes talents de cuisinière généreuse, en organisant divers brunchs et soirées gargantuesques. On me parle encore de ce gâteau de 1kg854 en forme de monstre vert... pour 6 convives. 

2007: Mes parents s'impatientant, je décide de prendre de sérieuses décisions et intègre une école de commerce. En alternance, je travaille pour un grand hôtel parisien au département restauration. Les pauvres me supporteront 3 ans, jusqu'à ce que mon chef de cuisine, Eric Brujan, me mette devant le fait accompli. 'Tu as 25 ans, au lieu de patouiller toutes les nuits dans ta cuisine, enfile donc un tablier et va te frotter au vrai métier de Pâtissier'.

Décembre 2009: Mon premier choc, ma plus belle expérience, Gérard Mulot. Un des plus grands noms de la Pâtisserie parisienne me donne ma chance, parraînée par Eric. Me voici au tour le matin (entendez le façonnage des fonds de tarte) et dans les bureaux de l'hôtel l'après-midi. Je vais tenir ce rythme 2 mois avant de tout plaquer et d'y aller. Cette fois pour de bon. Je serai pâtissière! Plusieurs maisons, beaucoup de grands noms, 6 mois d'expérience. Une conclusion: la pâtisserie française est merveilleuse mais elle ne me parle pas.

Mai 2010: J'attérie à Toronto, Canada, sur le canapé d'une copine qui m'héberge quelques semaines, le temps de trouver ma voie. Par chance, elle saura avec sa soeur me convaincre qu'on peut être entrepreneur et que le cookie est un marché porteur!

Octobre 2010: Je dépose la marque Scoop Me a Cookie à l'INPI (même si je ne peux toujours pas le prononcer sans atchoumer). Depuis ce jour, je consacre 365 jours par an à ma société, je lui donne tout, je vous donne tout ce que j'ai d'énergie, d'imagination et d'exigence pour vous faire planner de plaisir, et je ne regrette rien!

Photo de Laura Petit

Photo de Laura, enfant, sur une chaise à touiller une casserole de pâte