Cookies_octobre2010

3 ans, 4 mois et 29 jours

Les bonnes choses prennent du temps. De l’amour, bien sûr (pour t’aimer avec ta tête des premiers jours, il fallait en avoir). De la persévérance. Y croire plus que tout. De toutes les manières, je n’allais pas retourner dans un bureau. Je n’avais pas d’autres choix. Moi, non. Mais les personnes qui m’ont soutenu pendant cette TRÈS TRÈS longue réflexion, eux, avaient le choix. Et ils sont restés. Même si au plus profond d’eux-même ils ont parfois douté. Alors ce premier billet, je vous le dédie, à vous, qui m’avaient supporté pendant cette gestation qui n’en finissait pas et qui s’il n’avait pas été pour les liens du sang, n’auraient surement pas résisté.

A mon frère, ma mère, mon père.

MERCI <3